Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/05/2007

* CONVERSATION DIVINE *

Le pape est en visite au Brésil. Au milieu de miliers de fidéles, il semble bien seul dans papa-mobile surprotégé. Il est bien loin du charisme de Jean-Paul II.
Je regarde les infos dubitative, soudain, j'ai la sensation d'être interpellée.

- Hep toi !

- Qui peut m’interpeller avec autant de familiarité dans cet espace où je ne vois personne ?

- Moi, je sais qui tu es. Tu t’obstines à aller de l’avant, la tête toujours droite, après tant d’épreuves, et tu n’as toujours pas compris, qu’il est grand temps de prendre de l’altitude !

- Mais qui êtes-vous, pour me donner des leçons de vie, sans oser vous présenter à visage découvert ?

- Petite effrontée ! Je suis si puissant, que tu es une micro-poussière. Je me présente en Ami, tu me renvois toute ton amertume.

- Hum, c’est à dire… mais, ne vous fâchez pas ! Je ne m’attendais pas à vous. Bien sûr, certains prétendent que vous êtes présent à chaque instant, pour chacun d’entre nous …

- Ne l’a t-tu pas ressentie ?

- Franchement, NON.

- (silence)

- Pardon, je ne voulais pas vous vexer. Je vous demande pardon.

- Tu me l’as demandée si peut, dans ton existence, que je te l’accorde, comme une grâce.

- Merci.

- Merci, qui ?

- Merci mon …

- Mon ?

- Je ne sais pas. Vraiment, je ne sais pas, si je suis en plein délire, ou bien dans une conversation divine !

- Pauvre de toi !

- Le grand malheur, c’est qu’il y a bien plus pauvre que moi. Il y a des miséreux, des opprimés, des morts-vivants, et des enfants sans avenir. Il y a aussi …

- Une planète merveilleuse nommée Terre, un homme et une femme, qui étaient destinés à vivre dans un paradis, et j’assiste à un désastre, un immense désastre, causé par …,par, des crétins, stupides et imbéciles, dont je suis à l’origine.

- Mais…

- Mais quoi ? Mais qui ? J’en ai marre, plein le dos de votre cupidité. Vous avez atteint un niveau… un niveau …

- Je vous en prie, ne vous mettez pas en colère…

- En colère ! C'est peu dire, je suis fou de rage.

- Mais, voyons …

- C’est ça, voyons.

- Hum !

- (silence)

- Je suis si triste de tant d’absurdités. Je me sens si seule, dans cet univers hostile.

- Que fais-tu pour y remédier ?

- Hé bien !, j’observe, j’analyse, et je m’efforce de ne déranger personne.

- Plus de la moitié d’une vie à rester dans l’ombre ?

- Mais non, ce n’est pas ce que je voulais dire.

- Hé bien ! va y enfin, dis-le.

- En fait, voyez-vous, c’est à dire …

- Tout ça !

- C’est si difficile pour moi de mettre des mots.

- Pour d’autres aussi, ne t’inquiète pas. Le plus important, c’est de ressentir, de capter les émotions les plus instances, les plus précieuses, et surtout de les partager.

- Voilà, c’est cela qui manque à ma vie, partager des émotions ! Ce grand vide qui est présent en moi, et qui n’a jamais été comblé. C’est bien cela qui me manque tant.

- Et bien, qu’attends-tu ? Est-ce si compliqué ?

- Ma foi, pas si simple …

- Justement, parle-moi de ta foi.

- C’est à dire, voyez-vous, vous me prenez au dépourvue. Je vais y réfléchir.

- C’est ça, réfléchis, mais réfléchis vite.

- Ha bon !

- Non, c'est pas bon pour toi.

- Pourquoi ?

- Dans ton existence, il y a plus de passé que d’avenir. Donc, il y a urgence.

- Mais urgence de quoi, mon dieu ?

- Tiens… mon Dieu !

- Je vous en prie mon Dieu, pitié !

- Elle est bien bonne celle-là. Pitié de quoi ?

- Je ne sais pas, de tout sûrement, bien que je n’aie pas l’impression d’avoir grand chose à me reprocher.

- Quelle indulgence avec toi-même !

- Pas plus que çà, je vous le dis. Il y a tant pire dans ce bas monde, que je ne me sens pas…

- Excuses-moi, on me bipe pour une urgence. On reprendra cette conversation une prochaine fois, bon, j’y vais …

- Bye bye

medium_IMG_2825.2.JPG

Les commentaires sont fermés.