Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/03/2010

D'ANTAN...

 Mémoire du temps qui passe,

P1020742.JPG

Enchaînés à son passé, les vestiges de cette porte affrontent le présent comme pour perdurer le souvenir d’une vie enracinée en ce lieu. Cette porte  définitivement fermée est la mémoire d’un patrimoine rural qui refuse de disparaître.

Commentaires

j'ai bien peur qu'il ne disparaisse quand même... à l'insu de son plein gré !

Écrit par : Patacol | 25/03/2010

Quelle reste le plus longtemps possible et avec elle nos souvenirs.

Écrit par : bernard | 26/03/2010

Geneviève ta photo contribue en quelque sorte à rendre hommage et à sauver ce monde qui disparaît

Écrit par : ulysse | 27/03/2010

Combien d'histoires pourraient nous conter ces pierres et ces planches ? combien de soupirs étouffés, d'éclats de rires, de claquements de galoches, ont-elles entendus, combien de paniers de haricots fraîchement cueillis, de seaux d'eau juste tirée du puits, de billets doux furtivement échangés, ont-elles vu passer... en posant la paume de la main sur elles, parfois, on peut entendre un faible écho, percevoir un éclat de lumière, parce que de peau à peau elles en disent encore un peu plus long...
Merci pour cette très belle photo, évocatrice de toutes ces choses et de tous ces gens qui ont pu passer par là...
Amitié
@+ michelle

Écrit par : michelle | 27/03/2010

Mais sûr que ce n'est pas une fenêtre qui ferme un passage, c'est bien plus une ouverture vers l'imagination et le rève...

Écrit par : la calmette | 27/03/2010

Les commentaires sont fermés.