Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/03/2011

COLLECTIF POUR LA DEFENSE DE LA MEDECINE NATURELLE

head.jpg

 Pétition à l'attention des députées et députés européens (cliquez sur le bandeau pour avoir accés aux informations)

Concerne : Directive sur les plantes médicinales traditionnelles.

Madame, Monsieur,

Venant d’apprendre avec stupeur le projet Européen concernant l’interdiction des plantes médicinales, je m’insurge quant à cette violation primaire aux droits humains.

De nombreuses personnes se sont toujours soignées par les plantes et ont constaté leur grande efficacité.

Doit-on devenir des cobayes des lobbys pharmaceutiques sans alternative, sachant que les médicaments qui soignent un problème spécifique peuvent avoir des effets secondaires catastrophiques à d’autres niveaux ?

J’estime qu’on ne peut pas annuler un savoir ancestral de médecine par les plantes pour le seul profit de multinationales pharmaceutiques.

L’heure est très grave et je vous prie de prendre en compte ce cri d’alarme avant que de sérieux problèmes n’émergent.

Il convient d’apporter en urgence des amendements à cette directive afin qu’elle prenne davantage en compte les préparations à base de plantes non-Européennes.

Je vous prie instamment d’exercer les pressions nécessaires au Parlement européen ainsi que sur la Direction générale de la santé et des consommateurs (DG SANCO) afin de présenter de tels amendements.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, mes meilleures salutations.

Déjà 50529 signatures !

http://www.defensemedecinenaturelle.eu/signerlapetition.php

pétition guérison défendue

Commentaires

d'accord

Écrit par : cabanes | 17/03/2011

Ce SOIR, JEUDI 17 AVRIL SALLE POLYVALENTE ST André de Sangonis,
au feu tricolore...
"Je suis ce que je mange..."
Apéro, Film, débat...
Départ 19h30...
Nous y serons et vous?

Écrit par : Terre Franche | 17/03/2011

j'ai signé ce jour mapétition ou peut on se procurer des exemplaires a faire signer a des amis n'ayant pas internet je pense pas dans les pharmacies et il n'y a plus d'herboristeries ALORS ????

Écrit par : suhubiette | 17/03/2011

j'ai reçu plusieurs mails pour signer la pétition mais après avoir vu la vidéo impossible de signer, rien n'apparait pour le faire !!!

Écrit par : Dom | 17/03/2011

défense médecine naturelle

Écrit par : Bournazel Janine | 17/03/2011

défense médecine naturelle

Écrit par : Bournazel Janine | 17/03/2011

sans

Écrit par : Clot | 17/03/2011

je veux faire signer cette pétition dans les rues de ma ville et partout où je pourrai le faire. Pourriez vous me dire comment me procurer le texte. Merci

Écrit par : perez | 17/03/2011

Bonjour
Suite au visionnage du diaporama et comme c'est un sujet qui me concerne, j'ai créé une page FACEBOOK pour faire tourner l'info et ça marche bien... Les gens signent la pétition et sont informés...

https://www.facebook.com/event.php?eid=148154105249137

Vous y trouvez les infos et l'adresse de la vidéo Guérison Défendue ainsi que l'adresse de la pétition.
Des gens postent leurs avis et c'est très intéressant.

A faire suivre...
Corinne

Écrit par : Coco | 17/03/2011

Bonjour! J'ai signé la pétition et j'ai fait suivre l'information. Ce que veut faire l'Union Européenne est anti-démocratique!!!

Écrit par : Lili | 18/03/2011

Merci à tous pour votre mobilisation pour cette cause qui nous concerne tous. Notre santé n'a pas de prix et la Nature posséde tant de plantes médicinales qui n'ont rien à faire du bruit du tiroir caisse.
A Perez, je précise que la pétition se trouve sur ce lien http://www.defensemedecinenaturelle.eu/signerlapetition.php

Écrit par : planet taka-yaka | 18/03/2011

Qui est exactement "le collectif pour la défense de la médecine naturelle" ?

Écrit par : Mosasa | 18/03/2011

Merci à vous d'avoir relayé cette pétition ! Elle fait en effet réagir beaucoup de monde un peu partout. Sur l'un de mes sites, une personne dit que dans cette affaire, tout n'est pas tout noir ou tout blanc. Qu'il existe des plantes toxiques et qu'il faut un contrôle sérieux. Je suis d'accord sur le principe de ce contrôle, oui, mais d'un autre côté, il est absolument anormal qu'à cause de quelques plantes jugées dangereuses, des milliers d'autres, connues depuis l'antiquité pour leurs bienfaits, risquent d'être interdites. On a l'impression, une fois de plus, d'être mis devant le fait accompli, sans avoir été consultés. On voudrait décider à notre place, c'est insupportable ! J'espère que la pétition va dans un premier temps stopper cette directive et qu'ensuite, elle donnera lieu à un débat équitable et constructif au sujet du droit de choisir nos médecines.
Bonne journée !
Marie

Écrit par : Marie Fontaine | 18/03/2011

Information pour Mosasa :

Si vous souhaitez davantage d'informations sur cette pétition ou sur le Collectif pour la Défense de la Médecine Naturelle, merci de leur écrire à info@defensemedecinenaturelle.eu

Pour leur écrire ou vous faire envoyer de la documentation par courrier, merci de vous adresser à :

Collectif pour la Défense de la Médecine Naturelle
253A Chaussée de Wavre
1050 BRUXELLES - BELGIQUE

Écrit par : Marie Fontaine | 18/03/2011

cette directive n'a pas été bien comprise : il est nullement question d'interdir les plantes médicinales mais bien de leur donner un statut réglementaire par rapport aux exigences de l'UE et, notamment d'aligner celle ci sur la réglementation qui existe déjà pour l'ensemble des médic...aments à usage humain. Ceci en vue de prouver leur efficacité, leur qualité et surtout leur sécurité à l'égard de la santé humaine. Cette directive propose donc d'établir des "dossiers allégés" (avec des études précises, un peu comme le médicament), pour définir les caractères physco-chimiques, biologiques, évaluer leurs propriétés pharmacologiques, toxicologiques, etc... avec études cliniques à l'appui (encore une fois allégées), tout ceci en se basant sur l'état actuel des connaissances de ces plantes médicinales.

C'est en cherchant à instaurer une harmonisation et un contrôle rigoureux des plantes du monde entier, que celà permettra d'améliorer la qualité des produits issus de ces plantes qui nous parviennent des 4 coin du monde.

L'utilisation des plantes médicinales n'est pas anodine et présente tout aussi bien des effets secondaires qu'une molécule chimique ou biologique dans son usage thérapeutique. Il est donc normal que pour éviter tout risque pour la santé publique, une réglementation soit mises en place par l'UE, notamment afin de mieux informer les consommateurs sur leur origine et leur propriétés et favoriser le bon usage et mettre en garde contre les effets indésirables.
C'est donc une loi dans l'intérêt des utilisateurs et des praticiens !!

L'accès de ces produits issus des plantes médicinales passera peut être davantage par un réseau de distribution plus sécuritaire (via les pharmacies d'officine par exemple, les seules ayant le monopole réglementaire actuellement) mais il ne s'agit pas ici de supprimer l'utilisation au grand public.

Alexis, pharmacien

Écrit par : Alexis | 18/03/2011

il est temp que l'ont arrête le génocide de la race humaine
par les multinational de la chimie au proi du gain

Écrit par : dumont-louis | 18/03/2011

Je vais de ce pas signer la pétition !

Écrit par : Ulysse | 18/03/2011

Merci Alexis pour l'info , en effet j'ai eu un peu de mal à situer
1/ qui sont les membres de ce collectif
2/ quel est le projet de loi en cause
je ne trouvais aucune informations, juste cet appel a signer une pétition , et comme par réflexe citoyen je ne signe rien sans me poser 2 ou 3 questions, je suis ravie d'avoir un éclairage...
Je crois que c'est justement par ce que les plantes sont actives sur l'organisme qu'il faut bien les connaître....et bien connaître leur provenance et les combinaisons de plantes à éviter, par exemple...
Que savons nous de plantes importées de pays ou certains types de pesticides ou engrais interdits chez nous sont encore autorisés, sans même parler de label bio....
Donc merci encore Alexis

Écrit par : marie | 18/03/2011

IL FAUT AGIR ET FORT JE PROPOSE CONCENTRATION A LYON OU MONTPELLIER POUR MA PART MERCI DE ME CONTACTER POUR ORGANISER UN PROTESTE MASSIVE JE SUIS ETONE DE NE VOIR PAS SUR LE SITE DES CONVOCATIONES A DES CONCENTRATIONES EN FACE DES AUTORITES IL FAUT NOUS FAIRE ENTENDRE C'EST ASSEZ.CONTACTEZ MOI

Écrit par : silvia | 18/03/2011

@ Alexis : si la directive n'a pas été bien comprise c'est uniquement parce que personne n'a jugé bon d'en informer le public, encore moins de prendre le temps de l'expliquer. Mais je ne suis pas pour autant rassurée, car même si d'un côté je comprends que des contrôles sérieux sont nécessaires, d'un autre côté je suis consciente que ces études et contrôles ne vont pas se faire gratuitement et je sais très bien que les laboratoires de phytothérapie ne disposent pas des mêmes moyens financiers que ceux des grands laboratoires de pétro-chimie. Pour moi, c'est tout simplement une forme d'interdiction déguisée. Alors dans le doute, j'ai préféré signer cette pétition. Et c'est sans regret ! Quand on voit les milliers de signatures qui ont été récoltées en quelques jours à peine, nul doute que c'est un sujet qui nous interpelle...

Écrit par : Marie Fontaine | 19/03/2011

Intox !
Ici, le démentis de Thierry Thévenin (cité comme source dans la "vidéo") :
http://www.natureetprogres.org/communiques/actu145.pdf

Pour les plus courageux, une discussion avec des croisement d'information juridique ici :
http://www.hoaxbuster.com/hoaxteam/forum_contributions.php?idForum=3152&idMess=85871

Écrit par : pierre | 19/03/2011

@ Pierre : les liens datent d'octobre 2010. Ils soulignent quand même qu'il y a un gros problème de communication à ce sujet. Moi, ce que j'aimerais, c'est recevoir une explication officielle. Car la directive n'a pas été inventée ! Elle existe. Pourquoi n'est-on pas mieux informé ? Pourquoi les personnes concernées ne se manifestent-elles pas ? Je suis peut-être parano mais on nous a déjà menti sur tant de choses graves...

Écrit par : Marie Fontaine | 19/03/2011

j'ai signé... puis j'ai compris que je n'avais pas tous les éléments... comme souvent... je ne regrette pas d'avoir signé... nous aurons peut etre ainsi des informations plus claires ???

Écrit par : Mamie Dany | 19/03/2011

@ Marie Fontaine : La rumeur date de septembre 2010.
Le site lui, a été mis en place le 1er mars 2011 (aller interroger la base d'information "whois" ici http://www.eurid.eu pour avoir toutes les informations) pour une directive datant de 2004 (voir le liens vers hoaxbuster), soit un mois avant la prétendue mise en place de la directive qui tue (un 1er avril, faut-il le souligner :-D) ! On a connu le lobbying (c'est pas négatif hein !) pro-bio plus réactif que ça !!

Voici un lien vers le blog de l'association courtil des simples (connaissais pas) à ce sujet : http://courtilsimples.canalblog.com/archives/2011/03/18/20660805.html

Un autre lien (en date au 18/03/2011) vers un post de Thierry Thévenin (donné aussi dans le précédent lien) :
http://www.syndicat-simples.org/actualites/petition-defensemedecinenaturelleeu-propagande-desinformationet-recuperation

C'est vrai que l'information est difficile à vérifier, mais n'importe qui peut lancer un site web au allure officielle ou (du moins) crédible permettant de dire n'importe quoi.

Les informations alarmantes reçue par email poussant à faire suivre "l'information" à tout son carnet d'adresse son la plupart du temps (entendre : ~100%) de l'intox.

Vous êtes déçu ?
Bon... Alors spécialement pour vous (qui lisez l'anglais) :
http://www.wnd.com/index.php?fa=PAGE.view&pageId=92002

Pour ceux qui ne lisent pas l'anglais : http://translate.google.com/translate?u=http%3A%2F%2Fwww.wnd.com%2Findex.php%3Ffa%3DPAGE.view%26pageId%3D92002&sl=en&tl=fr&hl=&ie=UTF-8

une petition oui, et sur un sujet proche : Une loi pour interdire les potagers des particuliers. Et il est encore question de Monsantos dans l'ombre de la loi (ça vous étonne ?).

Il y a tout ce qu'il faut dans la vraie vie. Pourquoi aller inventer des histoires comme celle de defensemedecinenaturelle.eu ?

Vous pouvez donc rester parano, vous voilà rassuré ?
Non ? Ah bon ! :'(

Cordialement,
Pierre

Écrit par : Pierre | 20/03/2011

@ Pierre : merci pour tous vos liens ! Je les ai lus attentivement et ces mots de Thierry Thévenin ont particulièrement retenu mon attention :

-------
"Cet appel présente toutefois le mérite de soulever et de porter au débat public la question du développement inquiétant (voire terrifiant) de l’arsenal des normes, des experts, des homologations qui aboutit au verrouillage et au contrôle du secteur des plantes médicinales, des médecines complémentaires et de l’herboristerie, comme d’ailleurs celui de presque tous les autres secteurs de notre civilisation."
-------

N'est-ce pas ? :)
Cet appel aura au moins le mérite de porter à l'attention de nos dirigeants notre profonde inquiétude de consommateurs, qui elle, est plus que réelle. Pas loin de 100 000 personnes ont déjà répondu à cet appel en quelques jours à peine. C'est loin d'être négligeable ! Ce sont des opinions qui s'expriment et on ne peut pas les balayer d'un simple revers de main, comme si elles n'avaient aucune importance...

Amicalement,
Marie

Écrit par : Marie Fontaine | 20/03/2011

@ Marie : Absolument ! Nous, simple citoyens, ne sommes pas neutre à ces débat qui nous concernent de près. Mais je reste convaincu qu'une réaction "sur le coup" (à de l'intox) fait perdre beaucoup de temps à d'autres débat qui eux sont votés dans notre dos (le soir du 24 décembre de préférence, ou/et en utilisant l'article 49.3, ...)

Malheureusement, les opinions sont souvent balayés d'un simple revers de main au profit de grandes multinationales (qui ont un pouvoir certains sur les politiques).

Par exemple, les opinions sont majoritairement contre les OGM. Mais les gouvernements donnent de larges faveur à Monsantos & Co. (de plus en plus d'autorisation, encore l'été dernier : http://www.lexpress.fr/actualite/environnement/38-mais-ogm-s-introduisent-discretement-en-france_910223.html).

Autre exemple, j'ai suivi avec attention les débats sur la loi Hadopi. Là ce ne sont pas que des opinions qui se sont opposés, mais des personnes ayant des compétences pointue dans le domaine de l'informatique. Toutes leurs objections/réflexions ont été balayées par un simple "rejeté" d'une ministre (littéraire). La même chose c'est passée pour la loi lopsi... (allez voir http://www.laquadrature.net/fr). Et l'avenir n'est pas plus rose (ACTA).

Bon, j'arrête de vous pourrir le moral :-D

Bien à vous
Pierre

Écrit par : Pierre | 20/03/2011

Bonne chance...

Écrit par : Técher | 25/03/2011

Suite au diaporama alarmiste sur les plantes médicinales, j'ai fait une enquête auprès de 8 députés européens, 4 laboratoires de compléments alimentaires et d'un ami ingénieur agronome qui m'a transmis un article du journal "le point" : d'un commun accord on répond : qu'il s'agit d'une information ERRONNEE;
Cessons donc de nous alarmer de tout, de préter sans fondement des intentions malveillantes à toute initiative et de nous indigner injustement !
Voici la réponse la plus précise et claire de mon enquête :

De nombreuses rumeurs circulent actuellement concernant l'hypothétique interdiction prochaine de commercialiser des produits de santé naturels. Ces textes alarmistes mettent en avant la Directive 2024/24/CE sur les médicaments traditionnels à base de plante (Directive « THMPD »), dont les dispositions entreront en vigueur le 1er avril 2011.
Certains craignent que les produits naturels de santé qui ne répondent pas à la définition des médicaments traditionnels à base de plantes, et qui ne respectent pas les règles lourdes prévues par cette directive, soient purement et simplement interdits.
Cette crainte est infondée. L'argumentaire déployé ne fait pas la part des choses entre trois textes fondamentaux de la législation européenne, un concernant les médicaments et deux concernant les produits relevant de la législation alimentaire :
• la Directive THMPD, mentionnée plus haut, qui a pour vocation d'uniformiser au niveau européen la mise sur le marché des médicaments traditionnels à base de plantes ;
• la Directive 2002/46/CE « Compléments alimentaires », qui vise à réglementer le domaine spécifique du complément alimentaire ;
• le Règlement 1924/2006/CE sur les allégations nutritionnelles et de santé (« Règlement Allégations »), qui vise à harmoniser et réglementer les allégations sur les produits alimentaires (compléments alimentaires compris).
L'actuelle articulation des textes européens est très claire ; les produits naturels de santé peuvent être vendus soit sous forme de médicaments, à condition de respecter les définitions et règles de ce corpus législatif ; soit sous forme de compléments alimentaires, à condition de respecter les règles spécifiques à ce corpus législatif distinct.
Cette double possibilité de commercialisation est explicite dans la Directive THMPD, et a été confirmée au niveau des instances européennes, mais il n'y a pas de chevauchement entre la législation du médicament et la législation alimentaire.
Les compléments alimentaires sont donc exclus de la législation pharmaceutique, et ne seront donc pas concernés par la fin de la période transitoire inscrite de la Directive pour les médicaments traditionnels à base de plantes (1er avril 2011).
En ce qui concerne l'aspect pharmaceutique, il faut savoir que la législation pharmaceutique européenne contient un principe fondamental, selon lequel les patients doivent avoir accès aux médicaments de leur choix, à condition que toutes les mesures nécessaires soient prises pour en garantir la qualité, la sécurité et l’efficacité.
Au départ, la commercialisation de tous les médicaments exigeait une autorisation de mise sur le marché octroyée conformément à la directive 65/65/CEE, plus tard remplacée par la directive 2001/83/CE.
Toutefois, la Directive 2004/24/CE sur les médicaments traditionnels à base de plantes, modifiant la Directive 2001/83/CE, instaure une procédure d’enregistrement simplifiée en vue de faciliter la mise sur le marché des médicaments traditionnels à base de plantes. Elle permet l’enregistrement des médicaments traditionnels à base de plantes sans exiger les renseignements et documents relatifs aux essais et aux expériences démontrant leur sécurité et leur efficacité. Le demandeur doit donc seulement présenter des preuves suffisantes de l’utilisation médicale du produit pendant une période minimale de trente ans dont au moins quinze ans dans l'Union Européenne. Ceci doit permettre aux autorités des Etats membres d'avoir connaissance, le cas échéant, de problèmes de sécurité liés à l'utilisation de ces produits.
Par conséquent, l’adoption de cette directive facilite la mise sur le marché européen des médicaments traditionnels à base de plantes, comparativement aux autres médicaments.
D'autre part, en ce qui concerne les compléments alimentaires, la mise en oeuvre initiale du « Règlement allégations » avait laissé craindre qu'un trop grand nombre d'allégations sur les compléments alimentaires à base de plante seraient interdites, du fait de la non-prise en compte suffisante d'éléments scientifiques reposant sur la tradition. Heureusement, la Commission Européenne, grâce à l'intervention de députés européens, a pris conscience des problèmes existant pour cette mise en œuvre, et va revoir la procédure concernant les plantes. En septembre 2010, elle a décidé de sortir les plantes de l'ancien processus d'évaluation, afin d'assurer notamment une cohérence dans l'approche entre compléments alimentaires et médicaments traditionnels à base de plantes.

Écrit par : Berard | 15/04/2011

on veut interdire de se soigner par les plantes,on veut interdire les pharmaciens de faire des préparations,décidemment on veut qu'on soient des cobayes a la solde des laboratoires;peuple d'europe réveillez vous,indignez vous, soyons solidaires entre nous;les pharmaciens devraient fermer leur officine une journée dans toute l'europe en guise de protestation,ils faut des actions dures,j'ai tellement signé de pétitions que se soit sur l'environnement,les légumes rares(kokopelli) ext...qui passent au dessus,ils veulent nous écrasé;je suis indigné,écoeuré.

Écrit par : lacroix | 07/05/2011

Droit à la liberté !

Écrit par : Chantillon | 25/05/2012

Les commentaires sont fermés.