Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/05/2007

€€€ RAD'ART €€€

AVIS AUX COLLECTIONNEURS

Attention ! Ce panneau est une espéce en voie d'extinction.

medium_panneau_radar.2.jpg


===== @@@@@@@ ++++++++ €€€€€€€€

16/05/2007

Ma première journée à l'Elysée !

OUFF ! OUAIIII ! sacré logement de fonction.
5 ans avec un domicile fixe à loyer non révisable, 5 ans… 5 ans !
Je m’accorde 1 heure de solitude élyséenne, histoire de m’imprégner de ma nouvelle adresse, 1 heure à l’écoute de ces murs chargés d’Histoire et de petites histoires, celles-mêmes qui pouvaient se transformer en complot.
Je m’abandonne, j’écoute …
Ah ! celui-là je ne l’aurais pas cru, et pourtant...
- Hep, toi, ça va pas la tête ! tu es au sommet de la France, et tu l’oublies déjà.
- Toi, là-bas, un ton plus bas, c’est moi le chef.
Bientôt, c’est la cacophonie. J’en prends plein les oreilles de toutes ces chamailleries enfantines.
- La ferrrme !!! c’est moiii le chefffff…
Mon fauteuil n’est pas aussi confortable que dans mes rêves les plus doux. Il me paraît même être injectable. Tout d’un coup, je suis fébrile.
- Qu’est-ce que je fous là ?
L’angoisse m’envahit. Mais non... je suis terrifiée.
- NONNN… je veux pas, veuuuux paaaas ! pitié !
D’un coup, je vois le jour, le soleil brille, je respire LIBRE.
C’était un cauchemar, un horrible cauchemar. Par bonheur, je ne serais jamais présidente. Je serai toujours une TAKA, les YAKAS, ils sont à l’Elysée…

medium_Personnes_3081.jpg

12/05/2007

* CONVERSATION DIVINE *

Le pape est en visite au Brésil. Au milieu de miliers de fidéles, il semble bien seul dans papa-mobile surprotégé. Il est bien loin du charisme de Jean-Paul II.
Je regarde les infos dubitative, soudain, j'ai la sensation d'être interpellée.

- Hep toi !

- Qui peut m’interpeller avec autant de familiarité dans cet espace où je ne vois personne ?

- Moi, je sais qui tu es. Tu t’obstines à aller de l’avant, la tête toujours droite, après tant d’épreuves, et tu n’as toujours pas compris, qu’il est grand temps de prendre de l’altitude !

- Mais qui êtes-vous, pour me donner des leçons de vie, sans oser vous présenter à visage découvert ?

- Petite effrontée ! Je suis si puissant, que tu es une micro-poussière. Je me présente en Ami, tu me renvois toute ton amertume.

- Hum, c’est à dire… mais, ne vous fâchez pas ! Je ne m’attendais pas à vous. Bien sûr, certains prétendent que vous êtes présent à chaque instant, pour chacun d’entre nous …

- Ne l’a t-tu pas ressentie ?

- Franchement, NON.

- (silence)

- Pardon, je ne voulais pas vous vexer. Je vous demande pardon.

- Tu me l’as demandée si peut, dans ton existence, que je te l’accorde, comme une grâce.

- Merci.

- Merci, qui ?

- Merci mon …

- Mon ?

- Je ne sais pas. Vraiment, je ne sais pas, si je suis en plein délire, ou bien dans une conversation divine !

- Pauvre de toi !

- Le grand malheur, c’est qu’il y a bien plus pauvre que moi. Il y a des miséreux, des opprimés, des morts-vivants, et des enfants sans avenir. Il y a aussi …

- Une planète merveilleuse nommée Terre, un homme et une femme, qui étaient destinés à vivre dans un paradis, et j’assiste à un désastre, un immense désastre, causé par …,par, des crétins, stupides et imbéciles, dont je suis à l’origine.

- Mais…

- Mais quoi ? Mais qui ? J’en ai marre, plein le dos de votre cupidité. Vous avez atteint un niveau… un niveau …

- Je vous en prie, ne vous mettez pas en colère…

- En colère ! C'est peu dire, je suis fou de rage.

- Mais, voyons …

- C’est ça, voyons.

- Hum !

- (silence)

- Je suis si triste de tant d’absurdités. Je me sens si seule, dans cet univers hostile.

- Que fais-tu pour y remédier ?

- Hé bien !, j’observe, j’analyse, et je m’efforce de ne déranger personne.

- Plus de la moitié d’une vie à rester dans l’ombre ?

- Mais non, ce n’est pas ce que je voulais dire.

- Hé bien ! va y enfin, dis-le.

- En fait, voyez-vous, c’est à dire …

- Tout ça !

- C’est si difficile pour moi de mettre des mots.

- Pour d’autres aussi, ne t’inquiète pas. Le plus important, c’est de ressentir, de capter les émotions les plus instances, les plus précieuses, et surtout de les partager.

- Voilà, c’est cela qui manque à ma vie, partager des émotions ! Ce grand vide qui est présent en moi, et qui n’a jamais été comblé. C’est bien cela qui me manque tant.

- Et bien, qu’attends-tu ? Est-ce si compliqué ?

- Ma foi, pas si simple …

- Justement, parle-moi de ta foi.

- C’est à dire, voyez-vous, vous me prenez au dépourvue. Je vais y réfléchir.

- C’est ça, réfléchis, mais réfléchis vite.

- Ha bon !

- Non, c'est pas bon pour toi.

- Pourquoi ?

- Dans ton existence, il y a plus de passé que d’avenir. Donc, il y a urgence.

- Mais urgence de quoi, mon dieu ?

- Tiens… mon Dieu !

- Je vous en prie mon Dieu, pitié !

- Elle est bien bonne celle-là. Pitié de quoi ?

- Je ne sais pas, de tout sûrement, bien que je n’aie pas l’impression d’avoir grand chose à me reprocher.

- Quelle indulgence avec toi-même !

- Pas plus que çà, je vous le dis. Il y a tant pire dans ce bas monde, que je ne me sens pas…

- Excuses-moi, on me bipe pour une urgence. On reprendra cette conversation une prochaine fois, bon, j’y vais …

- Bye bye

medium_IMG_2825.2.JPG

26/06/2017

LA SORCIERE BIEN AIMEE

Image2.jpg

Il s'en passe des choses vers le ciel ! Voyez cette surpenante girouette  qui guette le coq du clocher de l'église. Le symbole du bien et le mal ne sont jamais si loin...